Les activités de l’ANORI

Les activités de l’ANORI

Association nationale de réservistes, l’ANORI a des activités multiples qu’il n’est pas possible d’exposer ici en détail, ni de lister de façon exhaustive. Ses buts énumérés à l’article2 des statuts permettent d’en avoir une idée d’ensemble. Certaines de ses missions et activités sont brièvement évoquées ci-dessous.

Dans ses rapports avec les autorités militaires, l’ANORI a deux points d’ancrage : l’Ecole de l’Infanterie et la Délégation aux Réserves de l’Armée de Terre. En fonction des sujets traités, d’autres autorités peuvent être approchées, mais c’est essentiellement avec la “Maison Mère” de l’Infanterie à Draguignan que sont traités les problèmes spécifiques à l’Arme et avec la DRAT que sont examinés les dossiers propres à l’aspect réserve.

13ième BCA – M. Lafontaine

Porte-parole des réservistes de l’Infanterie, l’ANORI entretient bien entendu des relations avec les parlementaires et avec la Presse. Elle est également en contact avec nombre d’associations, principalement à caractère militaire.

Dans son rôle de réflexion et de proposition, l’ANORI travaille au sein de son conseil d’administration ou de groupes de travail. Parmi les différents thèmes actuels figurent notamment : la défense territoriale, le recrutement des réservistes de l’Arme, la promotion de l’Infanterie, les traditions, le devoir de mémoire et le maintien de l’esprit fantassin chez les réservistes. Les groupes de travail sont ouverts à tous les membres.

L’ANORI est aussi présente dans les activités “terrain” du mouvement associatif des réserves. Ses adhérents participent aux raid-commandos et aux activités montagne organisées sous l’égide de l’UNOR et de la FNASOR. La liste peut être consultée sur le site internet de l’UNOR (www.unor.org). De même, de nombreux fantassins participent aux compétitions militaires de la CIOR et de l’AESOR.

Un bulletin est publié plusieurs fois par an par l’ANORI et est diffusé à tous ses adhérents. Il est l’organe de liaison et d’information de l’association, qui rend également compte de ses activités dans “Armée et Défense”, la revue de l’UNOR.

Le devoir de mémoire, l’histoire, le respect des traditions sont un élément important dans la vie de l’ANORI, comme dans celle de tout fantassin. Elle s’attache notamment à perpétuer la célébration de la Saint-Maurice, patron des fantassins, à Paris, parallèlement à la Fête de l’Infanterie à Draguignan.

L’ANORI travaille aussi en étroites relations avec l’Association des Amis du Musée de l’Infanterie.

En liaison avec les grandes associations de réservistes, UNOR, FNASOR, ANRAT, et avec les amicales régimentaires et de subdivision d’Arme, l’ANORI se veut le lieu de rassemblement et de convergence de tous les fantassins au service de l’Infanterie, des réserves et de la France.

ANORI – Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie

Actualités