Saint Maurice 2010

UN ARC EN CIEL POUR LES FANTASSINS

(Photos : L. FICHET – droits réservés )
Reproduction autorisée sous réserve de l’indication de la source sous la forme : “Photo : ANORI”

Le 17 septembre 2010, peu avant la cérémonie du ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe marquant la célébration de la Saint Maurice, fête des Fantassins, une pluie brève et fine est tombée sur Paris pour faire rapidement place à un magnifique arc en ciel. A coup sûr, Saint Maurice avait tenu à envoyer un signe aux Fantassins.

Sous la présidence du général WATTECAMPS, commandant la 27ème Brigade alpine, en présence du général RIBAYROL, commandant les Ecoles de Draguignan et l’Ecole de l’Infanterie, accueillis par le général CUCHE, gouverneur des Invalides et président du Comité de la Flamme, les représentants de l’Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI), de la Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs à pied, alpins et mécanisés (FNAC), du Bund der deutsche Infanterie (BDI), la fédération de l’infanterie allemande, et de l’Amicale des Anciens du 54ème RIMa ont remonté les Champs-Elysées précédés par la Fanfare du 27ème BCA pour venir rendre hommage au Soldat Inconnu et à tous les Morts de l’Infanterie.

A l’Arc de Triomphe, le dispositif militaire comprenait des détachements de tous les bataillons de Chasseurs, qui rendirent à son arrivée les honneurs au Drapeau unique des Chasseurs, entouré de sa garde du 16ème Bataillon de Chasseurs.

Le colonel BONIONI, président, déposa la gerbe des Anciens du 54ème RIMa, le lieutenant-colonel FICHET, président, celle de l’ANORI, le colonel RODDE, secrétaire général, accompagné du lieutenant-colonel LUDWIG, attaché de défense-adjoint près l’Ambassade d’Allemagne, celle du BDI, et M.JACOTOT, président, accompagné des généraux RIBAYROL et WATTECAMPS, celle de la FNAC.

Puis, tous ensemble ravivèrent la Flamme.

La sonnerie « aux Morts », la minute de silence et la Marseillaise se succédèrent alors en un grand moment de souvenir et de patriotisme.

En saluant l’ensemble des participants, les autorités et les présidents eurent le plaisir de revoir bien des visages souriants, connus et fidèles des célébrations de la Saint Maurice et de la Sidi Brahim.

Des jeunes pour les Préparations Militaires

Le lendemain 18 septembre 2010, c’est Vincennes qui accueillait les Fantassins.

Tout d’abord, au Fort Neuf, répondant à l’invitation du Conseil de Région Ile de France de l’UNOR, les réservistes se rassemblèrent pour la désormais traditionnelle cérémonie à la plaque mémorielle des Préparations Militaires, dont la plupart des participants étaient issus, tout comme M.PIERS, président des Anciens de Dien-Bien-Phu. On notait aussi la présence de M.MIREUR, adjoint au Maire de Vincennes, et, pour la première fois, de camarades allemands.

Cette année, la cérémonie avait un aspect encore plus tourné vers l’avenir, car un groupe de jeunes de l’association « Laissez les servir », initiative de l’AOR 93 que préside le chef de bataillon BERTHENET, membre de l’ANORI, avait rejoint les Réservistes et les Anciens. Encadrés par des OR de la Seine-Saint-Denis, ils purent prendre conscience de l’esprit des Préparations Militaires (sous quelque dénomination que ce soit) et de leur importance pour la Défense, en particulier en entendant la lecture de son ordre du jour par le colonel MARTIN, président régional de l’UNOR et administrateur de l’ANORI.

Après des dépôts de gerbes à la plaque des PM et à celle du centre de formation des Transmissions  « Général  FERRIE » et la sonnerie « aux Morts » interprétée par le marsouin de 1ère classe SABOURET et le chasseur de 1ère classe COMBE, tous deux membres de l’ANORI, les voix de toutes les générations se mêlèrent pour une Marseillaise qui démontra que la ferveur patriotique n’est pas une question d’âge.


Avant que les rangs ne soient rompus, les jeunes de « Laissez les servir » entonnèrent le Chant des Africains avec une ardeur faisant plaisir à entendre. Ils seront les bienvenus aux prochaines cérémonies et savent maintenant qu’il ne tient qu’à eux de rejoindre les Armées dans l’Active ou la Réserve.


UNION NATIONALE DES OFFICIERS DE RESERVE ET
DES ORGANISATIONS DE RESERVISTES                                                                                                                                                                                          

CONSEIL REGIONAL DE L’ILE-DE-FRANCE

Ordre du jour du 18 septembre 2010

Depuis 6 années maintenant, cette cérémonie nous rassemble, en frères d’armes, pour nous recueillir et honorer le souvenir de nos Anciens des Préparations Militaires,  Morts pour la France.

Cette année, elle revêt un caractère particulier avec la présence de ces jeunes qui seront demain, nous l’espérons, des brevetés pré militaires.

Notre devoir est de leur transmettre cette flamme qui ne s’est jamais éteinte en nous.

Hier, les préparations militaires étaient l’occasion pour les jeunes que nous étions, d’avoir un premier contact avec les armées, avant notre Service National.
Les préparations militaires nous permettaient d’orienter notre choix lors de l’incorporation.

Aujourd’hui, avec la suspension du Service National, elles ont, véritablement un rôle encore plus important et plus révélateur, notamment dans le contexte du lien entre la Nation et son Armée.

Les préparations militaires sont le prolongement naturel de la “Journée défense et citoyenneté”, pour les jeunes qui souhaitent souscrire un engagement tant dans l’active que dans la réserve.

Le succès des nombreuses préparations militaires, qu’elles soient à caractère sportif ou technique, des armées de Terre, de l’Air, de la Marine ou de la Gendarmerie démontrent que notre jeunesse désire acquérir une première expérience militaire instructive et enrichissante sur le plan humain.
Notre mission, de réservistes est de promouvoir ce concept, en diffusant l’information, en particulier dans les écoles et les lycées, apportant ainsi une aide concrète au commandement, en termes de recrutement.

Aujourd’hui plus qu’hier, l’esprit des préparations militaires doit demeurer intact et se perpétuer.
C’est notre Devoir de passer le Flambeau aux plus jeunes pour que soit relayé cet indispensable esprit de SERVIR la FRANCE, la PATRIE, pour défendre notre SECURITE et nos LIBERTES.


Le grand moment des Traditions « Chasseurs »

Aussitôt après la fin de la cérémonie, les participants se déplacèrent vers la cour d’honneur du Château de Vincennes pour la prise d’armes commémorant les combats de Sidi Brahim et pour la passation du Drapeau des Chasseurs du 16ème Bataillon de Chasseurs au 27ème Bataillon de Chasseurs alpins.

 

Sous la présidence du général DE LARDEMELLE, inspecteur de l’armée de Terre, en présence notamment de M.BAUDOIN, député de Val de Marne, des généraux DARY, gouverneur militaire de Paris, ROBERT (Service historique de la Défense), RIBAYROL (Ecole de l’Infanterie) et WATTECAMPS (27ème Brigade alpine), la traditionnelle cérémonie annuelle des Chasseurs fut marquée par une remise de décorations à des officiers, sous-officiers et militaires du rang qui s’étaient distingués en OPEX, notamment en Afghanistan et en Afrique. La lecture de la citation de chacun, qui accompagnait la croix de la Valeur Militaire, permit à l’assistance nombreuse en cette Journée du Patrimoine de mesurer le dévouement, la compétence et l’héroïsme de ces soldats.

 

Lors du défilé des troupes qui suivit la cérémonie, la magnifique tenue des Chasseurs et des Hussards fut admirée au son de la Fanfare du 27ème BCA.


A l’issue, après les allocutions d’usage du Président de la FNAC et du général DE LARDEMELLE, ce fut l’heure de la convivialité autour d’un apéritif et d’un buffet organisé par les Chasseurs, avant que la journée se termine sur l’interprétation des refrains des Bataillons de Chasseurs.

A 2011, toujours fidèles aux Traditions

Ce furent donc deux belles journées dont la conclusion est que nous nous retrouverons l’an prochain pour vivre nos Traditions.

Remerciements aux invités

Outre les personnalités mentionnées dans l’article, l’ANORI tient à remercier de leur présence M.BEOUTIS, représentant M. le Préfet ENFRUN, directeur général de l’ONAC, le capitaine de vaisseau EIDAL, attaché de défense près l’Ambassade du Royaume de Norvège, le lieutenant-colonel POLLARD, attaché du Corps des Marines près l’Ambassade des Etats-Unis, le colonel WOLF, vice-président du BDI, le général VERLOT et le colonel LAURENT, présidents honoraires de la FNAC, le colonel De BOSSOREILLE, président de l’ANRAT, le colonel REBUFFEL, président de l’Union des Sociétés de Préparation Militaire, le colonel BLASQUEZ, président de l’AORP, le colonel TROUSSELIE, président de l’AICRE, le lieutenant-colonel DUFOUR, président de l’ANOCAT, le lieutenant-colonel RAJOELISON, président de l’AA 93èmeRI, le lieutenant-colonel THOMAS, trésorier général de l’UNATRANS, le capitaine JULLIEN, président de l’AOR 95, et  M.GUERIN, président de l’UNC du 7ème arrondissement de Paris.