Saint Maurice 2017

Célébrations du Patron de l’Infanterie les 15 et 16 septembre 2017

                             Le Drapeau de l’ANORI sous l’Arc de Triomphe porté par le SCH ANTOINE

 

Comme chaque année, l’Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI) a célébré la Saint Maurice, fête de tous les Fantassins, à Paris et à Vincennes, en liaison avec la Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs à pied, alpins et mécanisés (FNAC).

Le programme a été le suivant :

Le Vendredi 15 septembre :

– Cérémonie du ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe, avec la Fanfare du 27ème BCA.

Le samedi 16 septembre :

– Dépôt de gerbes à la plaque des Préparations Militaires au Fort Neuf, le matin ;

– Repas avec les Chasseurs au Fort Neuf de Vincennes à midi.

– Commémoration des combats de Sidi Brahim, avec la cérémonie de passation du Drapeau des Bataillons de Chasseurs, au Château de Vincennes, à 14 heures.

L’ANORI et son Président, le colonel MARTIN, remercient tous ceux qui ont participé aux cérémonies du Ravivage de la Flamme Sacrée et des Préparations Militaires, dans le cadre de la Saint Maurice.

Cette Saint Maurice 2017 fut un franc succès, grâce à vous.

L’ANORI souhaite remercier les autorités qui nous ont fait l’honneur et le plaisir de leur présence, Monsieur Marc WALCH, Adjoint au Maire de Vincennes, le commissaire principal, représentant le chef du GSBdD Vincennes, le colonel M. BACHETTE-PEYRADE, Président de l’ANRAT et les Présidents de l’ANRAT, le lieutenant-colonel C. NICPON, Chef de Corps du 24° RI et ses cadres, les Présidents d’Associations de Vincennes, les Porte-Drapeaux et Fanion.

Ainsi que le Général de Division (2S) BOISSAN, Président de l’UNATRANS et ses membres d’avoir déposé une gerbe à la Plaque des Préparations Militaires de l’Arme des Transmissions et le Président de l’ICEPREMIL, représenté par le lieutenant-colonel P. FICHET, membre d’Honneur, qui a déposé une gerbe à la Plaque en l’Honneur des Élèves des Préparations Militaires, morts pour la France.

Sans oublier nos Amis “Chasseurs” de la FNAC qui commémoraient les combats de Sidi Brahim.

Une mention spéciale à notre Porte-Drapeau, le SCH Francis ANTOINE et à celui qui n’est jamais sur les photos, car derrière l’objectif, le 1°Cl Denys CHAPPEY.

Pour l’Infanterie, Toujours en Avant !

                                                                                        

Photos de la Cérémonie du ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe

Fort Neuf de Vincennes – dépot de gerbe à la plaque des Préparations Militaires

Rappel de l’histoire de Saint Maurice

Dans les dernières années du troisième siècle de notre ère, l’empereur Dioclétien fit paraître un édit donnant l’ordre de sacrifier au culte des dieux de Rome et de l’empereur. Le César Constance Chlore proclama cet édit à son armée qui stationnait dans la haute vallée du Rhône, près de la Savoie et du Lac de Genève.

Forte de 6 600 soldats placés sous les ordres de MAURICE, la légion Thébéenne qui tirait son nom de la région où elle avait été levée, Thèbes en Egypte, était chrétienne. Ses guerriers étaient rompus à tous les combats. Ils avaient conservé leur Foi, pure et bien vivante, tout en servant fidèlement l’Empire. C’est la raison pour laquelle, ils répondirent noblement au César : « Nous sommes Chrétiens. Nous ne pouvons donc ni renier notre foi en sacrifiant aux idoles, ni persécuter nos frères ». Cette belle et digne réponse irrita le César. Aussitôt, il fit appliquer la décimation, sanction qui punissait les troupes coupables de rébellion en tirant au sort et en décapitant un soldat sur dix. 660 soldats de la légion furent passés par les armes.

Par cet immense massacre, il voulait impressionner les survivants et les contraindre à adorer les idoles, mais ceux qui n’avaient pas été désignés pour mourir encourageaient les martyrs. Voyant leur fermeté dans la Foi, le César en fit décapiter 600 autres, le lendemain… Maurice, Exupère, Innocent, Candide et leurs compagnons furent massacrés au lieu-dit AGAUNE, en Suisse, et ensevelis sur les lieux. La Passion des Martyrs d’Agaune, par l’évêque EUCHER de Lyon, prête à Maurice ces paroles : «Nous sommes tes soldats, ô empereur, mais avant tout serviteurs de Dieu. Nous te devons l’obéissance militaire, mais nous lui devons l’innocence. Nous préférons mourir innocents que vivre coupables ».

Tous périrent par le glaive, acceptant d’être soumis aux lois de l’empire tout en restant fidèles à leur Foi.
Magnifiquement, ils ont rendu à César, ce qui est à César et à Dieu, ce qui est à Dieu.

Vers 380, Théodule, premier évêque connu du Valais, transporte les restes des martyrs sous la falaise et y construit une première basilique en leur honneur. Aujourd’hui, le nom de Saint-Maurice est porté par 525 églises paroissiales. Avec honneur, 69 villes et villages s’appellent Saint Maurice.

L’Infanterie Française a adopté comme patron Saint Maurice, qu’elle célèbre tous les 22 septembre.

Ce texte est tiré, d’une part, de la Legenda Aurea de Jacques de Voragine et d’autre part du site internet de l’abbaye Saint-Maurice d’Agaune dont l’adresse est : http://www.abbaye-stmaurice.ch/

Prière du Fantassin à Saint Maurice

Ô Saint Maurice,
valeureux officier de la légion thébaine,
tu n’as pas craint d’affronter la mort
plutôt que de renoncer à ta foi.

Tu as su conforter le courage de tes compagnons d’arme,
qui t’ont suivi sur le chemin des martyrs.

Écoute aujourd’hui notre prière
et daigne intercéder en notre faveur auprès du Christ-Seigneur,
toi qui es le saint patron des fantassins :

Que le Christ nous fortifie afin que nous soyons
endurants dans les longues marches,
ardents au combat,
calmes et déterminés dans l’action.

Que le Christ nous éclaire afin que nous gardions un cœur
miséricordieux avec les ennemis,
paisible face à la mort,
reconnaissant face au don de la vie,
toujours espérant et fidèle,
rempli de la joie de servir.

Amen