La Maison de la Dernière Cartouche

Pénétrer dans la Maison de la Dernière Cartouche, c’est être plongé dans un lieu exceptionnel qui a gardé un caractère authentique et émouvant.

Colbak du 17ème Régiment de Hussards

 

 

Panier de transport d’obus

 

Cette maison, abritant l’Auberge Bourgerie, a été le théatre d’un épisode héroîque de la guerre de 1870 déclarée le 18 juillet par Napléon III à la Prusee et son roi Guillaume Ier. Le 25 août, l’armée de Chalons conduite par le maréchal Mac Mahon se met en marche pour porter secours aux troupes enfermées dans Metz. Le 31 août, la division de Marine, surnommée la “Division Bleue”, occupe le village de Bazeilles. Le musée garde le souvenir de la résistance acharnée de ces hommes sous le commandement du Général de Vassoigne qui fait face avec ses 10 000 hommes aux 20 000 hommes des troupes bavaroises, jusqu’au bout, jusqu’au sacrifice suprême. 2 655 hommes tombèrent en deux jours du côté français et 7 000 du côté bavarois.

 

Vous pouvez aller vous recueillir ensuite, à l’ossuaire situé à proximité du musée dans le cimetière de Bazeilles ou reposent depuis 120 ans des centaines de soldats français et bavarois.

Mousqueton de cavalerie

 

 

Des souvenirs de la guerre 1870 ont été réunis. La chambre, où s’est passée la scène historique, a gardé sa disposition et son ameublement. Souvenir des combats de Bazeilles et de la Maison de la Dernière Cartouche où luttèrent 60 soldats de l’Infanterie de Marine, dont le Commandant Lambert et le Capitaine Aubert qui tire la dernière cartouche.

Chaque année, début septembre a lieu à Bazeilles la commémoration de cette bataille. Renseignement au musée.

12, rue de la dernière cartouche 08140 BAZEILLES

Tél. : 03.24.27.15.86